Étiquettes

, , ,

Phrase donnée par Masque de Mort

« Chérie, je ne t’avais jamais dit que je ne peux pas avoir d’enfant ? » John Bell, assis au volant de sa superbe Jaguar, attendait pour démarrer.

Sue-Helen et lui sortaient de chez le docteur qui venait de leur annoncer un heureux événement. John n’avait plus dit un mot après cette annonce. Il réfléchissait. Ça faisait un bout de temps qu’il soupçonnait Sue-Helen de le tromper mais il n’avait aucune preuve. C’était une femme intelligente qui savait brouiller les pistes.

Elle changea malgré tout de physionomie quand son mari lâcha la nouvelle. Celui-ci voulut y voir la preuve de sa culpabilité.

Un long silence s’installa dans l’habitacle du véhicule. Sue-Helen fixait son mari impassible. John regardait au loin, dans le vague. Au bout d’un temps qui leur parut très long à tous les deux, il démarra le moteur et partit en trombe.

Finalement, Sue-Helen n’y tint plus :

« Tu es sûr de toi, John ? Ça n’est pas possible. Le docteur est formel, je suis enceinte. De qui veux-tu que cet enfant soit ?

— Je ne sais pas. Il y a plusieurs possibilités. Le jardinier, ton prof de sport, le voisin peut-être…

Sue-Helen éclata de rire.

— Tu me vois vraiment coucher avec Ervin ? Il est gros et chauve, et en plus, il est complétement idiot et prétentieux. Je t’en prie…

— Donc tu ne démens pas avec les deux autres ! John s’enfonçait dans une colère sourde et sa voix devenait de plus en plus grave, presque couverte par le son du moteur. Il fonçait sur la route de la falaise, prenant les virages à la corde, essayant de se concentrer plus sur les lacets que sur ces nouvelles.

— Mais tu racontes n’importe quoi !! Je ne t’ai jamais trompé. Je t’aime, John !!

— Alors comment expliques-tu que tu arrives à tomber enceinte ?

— Je n’en sais rien ! Et puis, qu’est-ce qui me prouve que tu es vraiment stérile ? C’est moi qui devrait me poser des questions sur ton amour si tu ne m’as jamais avoué ça jusqu’à maintenant ! Et rien ne me dit que tu ne vas pas voir ailleurs en profitant de ça pour être sûr de ne pas engrosser ta secrétaire ou cette salope de Shannon !

— Je t’interdis de parler de Shannon comme ça ! C’est une femme formidable !

— Tu vois ! Tu la défends ! Salaud !

Explosant en sanglots, Sue-Helen frappa John à l’épaule avec sa pochette. Il tourna la tête un instant pour jeter à sa femme un regard à tuer quelqu’un sur place. Quand il regarda à nouveau la route, le camion était trop près, ils allaient trop vite. John mit un coup de volant pour essayer de l’éviter. Le camion aussi. L’aile de la Jaguar frotta la roue du camion avant de déchirer la rambarde de sécurité. La voiture dégringola et fut rapidement happée par l’océan après quelques tonneaux sur la roche.

Les sonneries s’égrainèrent jusqu’à basculer l’appel sur la messagerie.

« Madame Bell, rebonjour, ici le Docteur Schwartz. Je suis désolé mais ma secrétaire est malade et sa remplaçante a fait une inversion dans les résultats des prises de sang. Je… euh… Voilà. Je suis désolé de vous l’annoncer par téléphone mais vous n’êtes pas enceinte. À part cela, vos résultats sont normaux et vous êtes en très bonne santé. » s’empressa-t-il d’ajouter.

Publicités